Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2009

The Shield 7x04

genocide.jpg7x04 Genocide

J'applaudissais l'écriture maitrisé et la tension de l'épisode précédent. Celui-ci fait monter tout cela d'un cran, grâce à une inventivité et un sens aîgu du rebondissement qui m'a totalement réjoui. Tous les personnages sont utilisés et le résultat approche la perfection. Chapeau bas à Shawn Ryan et son équipe, ce n'est pas donné à tout le monde d'écrire des épisodes aussi cohérents que surprenants (les scénaristes de Lost devraient en prendre de la graine...)

La Strike Team tente toujours de garder le contrôle de la guerre entre Arméniens et Mexicains, et se retrouvent pris à leur propre piège, entre Pezuela et Rezian. Pendant quarante minutes, Vic va tout faire pour garder la tête hors de l'eau, avec une grande débrouillardise, et l'aide d'Aceveda. Cela va se solder par l'assassinant d'un politicien et la découverte que l'agent des fédéraux est en faite une taupe envoyé par Pezuela. Vic vient donc de signer son arrêt de mort et on nous laisse sur cette note pessismiste... Je vois mal comment pourra-t-il encore échapper à toutes ces menaces, et ce n'est pas grâce à Shane et sa boulette final avec Rezien qu'il y parviendra... Ronnie avait raison de se méfier de Shane. Les emmerdes n'ont pas fini de s'accumuler autour de la Strike Team...

genocide2.jpgLa deuxième storyline est toute aussi réussie, avec un Dutch qui soupçonne un adolescent d'être un serial killer. Et l'on sait tous que Dutch et les serials-killers, c'est toujours passionant (même dans la parfois poussive troisième saison). Surtout avec une Frances Fisher en guest et un Billings toujours hilarant. J'attends de voir ce que ça va donner, mais Jay Karnes est épatant dans cet épisode, tout comme le jeune interprête de Llyod. J'aurais aimé voir un peu plus Claudette sur le terrain en compagnie de Tina, mais l'épisode est assez chargé comme ça. La storyline la moins passionante reste celle concernant Cassidy, tant le jeu de l'actrice est limitée. On a compris que l'adolescente en voulait à son père, mais a-t-on besoin de la voir autant ? Heureusement que Danny est là pour apporter un peu de consistance à tout ça, parce que Corrine est pas beaucoup mieux que sa fille, refusant toujours de voir son ex-mari comme il est vraiment.

Au terme de cet épisode magistral, Vic a perdu la guerre, et commence à perdre sa famille... Vite la suite !

10:15 Publié dans The Shield | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the shield

Les commentaires sont fermés.