Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2010

Hung 2x01

hung-s2-prem.jpg2x01 Just the Tip

Comme vous pouvez le lire dans ma chronique de la première saison, Hung m'a vraiment convaincu. J'en garde le souvenir d'une série à l'ambiance douce amère, jamais géniale, mais pleine de bonne idée et de personnages attachants, autour d'un thème original, la prostitution masculine. Thème qui n'est qu'un prétexte pour explorer des américains paumés et en quête d'identité.

C'est avec un mélange d'enthousiasme et d'appréhension que je commence la deuxième saison, qui a débuté fin juin sur HBO. Hélas, ce season premiere, une fois passé le plaisir de retrouver Thomas Jane et Jane Adams, a plus confirmé mes craintes que mes attentes. Il y avait encore beaucoup de choses à raconter sur Ray, sa solitude, ses problèmes financiers, ses problèmes avec son ex femme, qu'il avait failli reconquérir malgré lui dans l'épisode précédent. Il y avait tellement de choses dans cette relation avec son maquereau, Tanya, personnage délicieux et unique. Et l'arrivée de la fougueuse Lenore dans le commerce était plein de promesses. Seulement, cet épisode n'exploite pas vraiment tout cela. Non, il ne se passe rien pendant une demi-heure. Les scénaristes ont oublié de lancer des intrigues pour la saison à venir. Juste quelques pistes maladroites, et un nouveau portrait de personnages que l'on aimerait surtout voir évoluer, plutôt que de stagner.

Pour être tout à fait honnête, il y a quand même l'arrivée de Lennie James dans le rôle d'un potentiel mentor pour Tanya, et c'est toujours un plaisir d'entendre The National, surtout la chanson "Fake Empire". Mais bien que j'adore les personnages, les scénaristes devraient leur offrir des intrigues plus solides, pour éviter la redondance et la navigation en roue libre. Franchement, le rôle de coach de Ray m'intéresse peu et sent trop le déjà-vu (Friday Night Lights, non ?).

Il faut se recentrer sur quelque chose de cohérent et de passionnant, tout en gardant l'originalité et la légèreté de la première saison. Il faut éviter de retomber dans un mauvais équilibre entre drama et comédié, qui avait déjà fait tort à une série comme "Nurse Jackie". Peut-être que j'en demande beaucoup. Mais ce n'est qu'un épisode, et je garde espoir pour la suite !

18:33 Publié dans Hung | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.