Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2011

Sons of Anarchy 3x09

Sons-of-Anarchy-Opie.jpg3x09 Turas

Tout le monde l'a bien compris, le fantôme d'Hamlet hante Sons of Anarchy. C'était flagrant dans cette épisode, lors d'une scène très maladroitement réalisé (je ne suis pas fan de ce genre d'effet) où après une terrible explosion, Jax voit le fantôme de son père se confondre avec celui de son beau-père. On sent bien que cette saison nous mène vers une grande révélation concernant Jax Teller mais c'est pour l'instant un peu trop confus. Cela n'empêche pas cet épisode d'être prenant du début à la fin.

L'ambiance irlandaise donne toujours des frissons et il y a une tension qui ne descend que lorsque l'on revient à Charming. Oui, la transition entre les deux pays est toujours un peu difficile et on n'avance pas tellement si ce n'est que Hale continue ses magouilles, Unser ne sait pas quel camp choisir et Salazar se venge en kidnappant Tara et sa patronne dans un cliffangher un peu raté (le tatouage sorti de nulle part ? Vraiment ?). On a quand même le droit à quelques chamailleries entre Tig et Lem et je suis content que la guerre contre les Mayans ne soit pas réactivée trop facilement.

katy-segal-picture_340x512.jpgBelfast reste donc la partie la plus enthousiasmante de l'épisode, avec son lot d'action et de suspense. C'est incroyable à quel point les SAMCRO sont immortels. À part pour Half Sack, quasiment aucun régulier n'a trouvé la mort depuis le début de la série et à chaque fois que l'on croit qu'ils vont y passer (Chibs ou bien Juice la saison dernière), ils survivent. Même suite à une explosion. J'adore ces personnages, mais ça commence à être peu crédible de les faire survivre pour avoir un cast inchangé. Je m'inquiète beaucoup pour Chibs d'ailleurs, dont le désir de vengeance semble mener vers un drame. Le personnage du prêtre est toujours mystérieux et j'aimerais en savoir plus assez rapidement. Jax est toujours pas loin de l'inceste et Gemma veille au secret et joue de la gâchette comme on l'aime. Quand à Jimmy, il est toujours interprété avec brio par un Titus Welliver décidément très à l'aise dans le rôle du méchant, que ce soit ici ou dans The Good Wife. 

Je suis donc toujours convaincu par l'expérience irlandaise, malgré quelques maladresses et une véritable envie que le récit décolle encore plus. Mais on peut compter sur la fin de saison pour faire exploser les choses, en espérant que ce soit fait habilement. 

 

Les commentaires sont fermés.