Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2011

Cougar Town / 1x19 à 1x24

e430367de2bc21d3_jules_grayson_cougar_town-preview.jpgSi le prix de la plus géniale amélioration d'une comédie revient à la deuxième saison de Parks & Recreation, la première saison de Cougar Town mérite la deuxième place. C'est encore plus flagrant dans cette dernière ligne droite, qui offre les moments les plus réussis du show. 

Après avoir tourné autour du pot et invité Sheryl Crow dans des apparitions moyennes, les scénaristes nous offrent enfin Jules et Grayson en couple. Et d'une manière bien pensé puisque c'est au beau milieu d'un excellent épisode où Jules vient de réaliser que son fils va partir pour la fac et se retrouve vulnérable. Grayson débarque et leur romance peut enfin débuter et garder toute sa fraîcheur jusqu'au bout. On ne perd pas trop de temps, les autres le découvrent rapidement (sauf Bobby, forcément, toujours un peu long à la détente) et j'espère qu'ils ne vont pas rompre de ci-tôt ou jouer au jeu du chat et de la souris trop souvent (avec Ross et Rachel ou JD et Elliot, on a donné, merci).

318755.jpgEn plus de ce couple qui fonctionne, tout semble s'améliorer. Le penny can est devenu un gag réussi, il y a plein de petites trouvailles qui parsèment chaque épisode et malgré des intrigues parfois un peu réchauffé (les querelles entre Ellie et Laurie), on s'amuse beaucoup. J'adore Laurie et Smith et même Bobby ne me semble plus aussi insupportable (toujours un peu quand même). Mention spéciale au season finale et à sa scène sur la plage qui m'a fait beaucoup de bien. D'abord parce que j'aime bien la plage. Et ensuite parce qu'on a une vraie bonne scène de sitcom qui nous fait passer un bon moment avec des personnages attachants. Et on réalise tout le chemin parcouru par un show qui devait être au sujet de femmes vieillissantes qui couchent avec des jeunes, et qui s'est transformé en chronique d'un groupe d'amis que l'on aime retrouver d'épisodes en épisodes.

J'attaque donc directement la deuxième saison et je vous encourage à lire cette interview de Bill Lawrence, avec qui je suis enfin réconcilié : http://www.hitfix.com/blogs/whats-alan-watching/posts/int... 

Les commentaires sont fermés.