Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2011

How I Met Your Mother 6x14

HOW-I-MET-YOUR-MOTHER-Last-Words-6.jpg6x14 Last Words

Je ne sais pas trop quoi penser de cet épisode. Les intentions des scénaristes sont bonnes, il y a de jolies passages mais j'ai eu du mal à me sentir concerné et trop de maladresses m'ont empêché d'éprouver quoi que ce soit. 

Le thème des derniers mots était assez convenu et il faudra attendre la scène du message vocal pour que ça aboutisse vraiment à quelque chose. Quelque chose de prévisible certes, mais efficace tout de même, grâce à Jason Segel. Quand l'épisode aurait pu être drôle, il est stoppé par l'aspect dramatique de la situation. Et quand on aurait pu vraiment être ému, l'aspect comique de la série revient et tombe au mauvais moment. Il y a un manque d'équilibre et des choses laissés en suspens (le prêtre interprêté par Danny Strong), des gags de mauvais goût (les vidéos de Ted et Barney) et d'autres répétés jusqu'à l'usure (le sac de Robin). Mais j'aime beaucoup Marshall et c'est grâce à lui et sa naïveté assez touchante que j'ai tout de même apprécié l'épisode. 

Il semble désormais que les épisodes suivants vont se concentrer sur la recherche du père de Barney et peut-être (qui sait ?) qu'on parlera un peu de la Mère. 

Commentaires

Je suis d'accord, l'épisode était moyen. Bien moins bon que ce à quoi nous a habitué How I Met. Je ne suis pas du tout contre le fait de placer un épisode triste au milieu d'une série drôle en gardant des passages marrants mais ils étaient effectivement très mal placés. Je ne me suis pas sentie concernée sauf au moment où Marshall écoute le message de son père, et que Lily est super émue, là je l'étais.

Par contre je ne pense pas que les épisodes suivants vont tant que ça se concentrer sur le père de Barney, le prochain sûrement, mais pas plus que ça.

Écrit par : Lucie | 27/01/2011

Les commentaires sont fermés.