Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2011

The Office 7x13

off_713_01.jpg7x13 The Ultimatum

2011 sera la fin d'une époque pour The Office, Steve Carrel quittant la série (plus tôt que prévu) dans quelques épisodes. Tout cela m'attriste mais m'excite également, car je suis certain que ce départ va donner lieu à de merveilleux épisodes. Ce n'était hélas pas le cas de cette reprise, vraiment inégale. 

Il n'y a que la partie consacré à Michael qui m'a vraiment intéressé d'ailleurs. Une preuve un peu inquiétante que le personnage semble indispensable (pour le moment) à la réussite d'un épisode. L'épisode nous montre son optimisme légendaire, matérialisé ici par d'amusantes boîtes, celle de la joie et celle de la tristesse. Car si Holly a rompu avec A.J., ce sera le plus beau jour de sa vie et sinon, ce sera le pire. Les différentes saute d'humeur de Michael sont tout à tour drôle et touchante et le potentiel couple apporte toujours quelque chose de solide. C'est même très bien pensé lorsque Michael présente ses excuses à Holly par l'intermédiaire de Kevin et Creed, qui ont tout les deux le droit à quelques bonnes scènes (la torture par les brocolis). Ma scène préféré reste tout de même la célébration de Michael et d'Erin avec les confettis et la vidéo !

off_713_07.jpgSi cette intrigue principal avait du charme, le reste est terriblement fade et décousu. Les bonnes résolutions n'apportent pas grand chose d'intéressant, si ce n'est nous montrer que Pam est à l'aise dans son nouveau statut d'administratrice du bureau et donner quelques répliques peu inventives à chaque personnage secondaire. Sauf Jim, qui a disparu. Sans explication. Juste une apparition dans un cold open médiocre.

Et je ne parle même pas de l'intrigue réunissant Darryl, Andy et Dwight dans un égarement un peu étrange, où chaque scène semble ne mener nulle part, où on suit les trois collègues sans jamais que l'intrigue ne prenne forme. Certes, il y a quelques bonnes répliques de Darryl et un Andy patinant sur du Dave Matthews, mais c'était une belle perte de temps. À moins que le questionnement de Darryl autour du I-Book ne soit matière à de futures histoires pour celui qui semble le plus enclin à reprendre le poste de Michael ?

On verra, mais au vu de cet épisode inégal, je ne suis pas pressé de voir Michael Scott partir...

00:10 Publié dans The Office | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.