Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2011

Sons of Anarchy 4x05

PHejQiHJFOiwig_1_m.jpg4x05 Brick

Si ça reste solide, cet épisode ne m'a pas entièrement convaincu car, comme souvent en milieu de saison, une certaine redondance s'installe. 

Comme pour résumer les épisodes précédents, on a de nouveau un affrontement entre Clay et Pinney, une scène à coeur ouvert entre Gemma et Unser, le shérif Roosevelt qui menace une nouvelle fois Juice, Lincoln qui fait des recherches sur le cartel et le bureau de Tara assailli par une bande de curieux... Des scènes que l'on a déjà-vu, quasiment à l'identique et qui à force d'être répétés, perdent un peu de leur force. Mais comme ça reste bien fait et plutôt tendu, aucune raison d'être inquiet. C'est normal, soyons patients, nous serons récompensés. 

SOA_405-sc38_1324.jpgC'est déjà un peu le cas d'ailleurs, parce qu'à côté de ces moments assez répétitifs, il y a quelques passages clés et inédits. Clay qui avoue enfin le meurtre de John Teller et se met à dos Gemma et Unser, ses plus fidèles alliés ou bien Bobby qui, en essayant de sauver l'honneur face à Otto, lui raconte un gros mensonge. La présence de David Hasselhoff est également divertissante, il est parfait dans ce rôle d'ex porn-star devenu producteur (un peu comme Stephen King était parfait l'an dernier dans le rôle du nettoyeur). Ce qui m'a moins passionné, c'est toute l'intrigue de Juice qui doit voler de la cocaïne parce qu'il a peur que le racisme du club se retourne contre lui. Oui, c'est nouveau, le club est raciste. Ils ont beau s'être battus contre des néo-nazis et collaborer avec des afro-américains et des latinos sans arrêt, ils sont racistes paraît-il. Cela arrive comme un cheveu dans la soupe et ça n'apporte rien à ce pauvre Juice, ne faisant que compliquer les menaces déjà nombreuses (mais vraiment crédibles) qui pèse sur Samcro. Quand à Otto et ses doutes concernant son mariage, c'est là aussi du réchauffé. J'aurais aimé voir Tig ou Chibs à la place, même dans une intrigue secondaire anecdotique. 

Se reposant sur une méchanique un peu usée, cet épisode n'apporte pas grand chose au schmilblick. Mais comme il est encore tôt dans la saison, vraiment pas de quoi s'inquiéter : la guerre intestine et la chute de Clay sont deux fils rouge suffisamment passionnants pour que l'on reste enthousiastes. 

Les commentaires sont fermés.