Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2011

The Good Wife 3x04

TheGoodWifeseason3e04d.jpg3x04 Feeding The Rat

Avec son intro, la série se la joue Colombo en nous dévoilant non pas le coupable, mais l'innoçent dans une histoire de vol qui tourne mal dans une épicerie. Et la Colombo du service, c'est Kalinda, qui va comme d'habitude, mener l'enquête avec son charme habituel tout en se laissant courtiser par Eli qui a de plus en plus beson de ses services. Je pensais que cette affaire de la semaine serait plus centré sur la détresse de l'innoçent mais c'est plutôt une occasion de voir Alicia affronter de nouveau Cary à la barre (il a bien grandi, j'aime beaucoup sa nouvelle position), et de voir Kalinda faire sa Kalinda. Mais surtout, et c'est là le plus intéressant, cela permet à Diane de s'investir de nouveau dans les affaires pro-bono, nous montrant qu'elle n'a pas perdu son engagement politique au profit du cynisme ambiant et ce, malgré les problèmes économiques qui touchent le cabinet. Et puis j'ai bien rigolé avec Harvey Firestein dans le rôle d'un juge drôlement influençable et sensible. 

Si Celeste m'apparaît toujours aussi antipathique, elle permet à Will de montrer lui aussi sa droiture et son amour envers Alicia, dans une très belle scène où je ne m'attendais pas à voir cette dernière refuser le dialogue avec son amant. N'empêche, le face-à-face avec Peter était bien embarassant et j'espère ne pas revoir Lisa Edelstein de sitôt. Le toujours excellent site A.V. Club imaginait, au sujet de la possibilité de voir Will devenir avocat sportif, les possibles spin-off qui pourraient voir le jour : "Alicia en campagne contre son mari, Diane juge, Kalinda et Cary détectives privées et bien sûr, Eli criant sur des gens". D'ailleurs, j'aime toujours autant le duo Eli/Kalinda, surtout lorsque celle-ci lui dévoile la hiérarchie de Lockhart&Gardner. Mais quand reverrons-nous ce cher David Lee ? 

À part pour Grace et sa tutrice, j'ai passé un excellent moment devant ce mélange habile de machinations politiques et de drama bien huilé. Tout le monde est au meilleur de sa forme et Diane est même au dessus de tout le monde. 

Les commentaires sont fermés.