Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2012

The Office 8x11

8x11 Trivia

Pour la première fois depuis le début de la série, je n'ai pas attendu avec impatience son retour. La pause des fêtes m'aurait presque fait oublier The Office. C'est terrible. Heureusement, cette reprise est plus satisfaisante que prévu. Inégale certes, mais plein de bonnes intentions. 

L'intrigue principale autour de la soirée quizz (une des rare idées de la version britannique qui n'avait pas encore été exploitée) permet avec beaucoup de simplicité de passer un bon moment avec les personnages et de donner une petite victoire à ceux qui sont le plus problématiques cette saison. C'était cliché d'opposer les intellectuels aux simples d'esprit, avec un dénouement et une morale prévisible, mais au moins, l'intrigue aboutit à quelque chose et certains personnages en sortent grandis.  À commencer par Kevin que je voulais voir se taire à jamais dès la scène d'introduction mais dont la stupidité est enfin utilisé de manière intéressante. Dans une moindre mesure, Erin fonctionne mieux en retrait et lorsque son côté enfantin et doucement débile sert le développement de l'intrigue, plutôt que d'être juste une source de blagues faciles. La victoire des Einsteins et les bonnes réponses des membres de l'équipe sont justifiés (Meredith dont le fils est probablement dislecsique, Erin qui a dû apprendre le jargon de la voile en compagnie d'Andy) et bien que ce soit gros comme une maison, c'est fun et satisfaisant. De plus, tout le monde a le droit à sa minute de gloire, que ce soit Creed qui débat au sujet de Ray Charles, Ryan et son portable ou Oscar égal à lui-même sans être vraiment tomber dans la caricature habituelle. On oublie alors le point de départ absurde lancé par un Andy toujours aussi incompétent (et toujours trop sembable à un Michael Scott 2.0.), la récompense assez invraisemblable du jeu et on en viendrait presque à regretter que le quizz n'ai pas duré plus longtemps. 

Ce qui se passe en Floride est moins convaincant. L'idée est bonne : donner un peu plus de consistence à l'ambition de Dwight, explorer un nouvel univers, justifier la présence de Gabe dans la série, nous montrer Robert California sous un nouveau visage... Mais tout cela est exécuté maladroitement, passe à côté de l'essentiel au profit de blagues lourdes, et n'aboutit sur rien. C'est frustrant de voir de bonnes idées se transformer en perte de temps. À une époque, quand les scénaristes avaient encore un semblant d'ambition, la quête de Dwight aurait pu être un arc raffraichissant et maitrisé. Là, ce n'est qu'une vignette pas drôle et dont aucun des personnages concernés ne bénéficient. Au contraire, California est de plus en plus crispant, Dwight s'enfonce dans la caricature et on aimerait que Gabe reste en Floride. 

Mais une bonne intrigue sur deux, c'est déjà pas mal vu l'état actuel de la série. Et si The Office a encore un long chemin à faire avant de retrouver uvéritable interêt, elle est presque sur la bonne voie. Il faudrait tout de même que Pam revienne...

18:27 Publié dans The Office | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.