Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2012

Parks & Recreation 4x11

4x11 The Comeback Kid

Elle ne nous avait quitté que durant trois semaines, et Parks & Rec était pourtant la série dont j'attendais le plus le retour en 2012. Surtout après la promesse d'un nouvel arc enthousiasmant, celui de la campagne de Leslie organisée en compagnie de ses collègues et amis. Quoi de mieux pour exploiter à la fois un ensemble de personnages attachants et une véritable ambition scénaristique qui dépasse la simple comédie de bureau... 

PWYJudges-Parks-and-Rec-Ice-Rink-Knope-2012.jpeg

Et voilà un nouvel exemple de l'intelligence des scénaristes : plutôt que de nous montrer d'emblée une victoire de notre chère équipe, on réalise très vite que leur association entraîne un désastre. La team de Leslie est un pot-pourri soudé uniquement par un enthousiasme et un amour partagé pour leur candidate. Et ça ne les empêchent pas de se casser (littéralement) la gueule. Sur une patinoire. Avec "Get On Your Feet" en boucle. Un chien à trois pattes qui pisse sur Ron. Et Pistol Pete, héros de Pawnee digne de Lil' Sebastian, qui se prend une gamelle sur la glace. Tout ça juste après un speech dans les vestiaires digne du Coach Taylor dans Friday Night Lights. Un début de campagne qui est donc inoubliable, convenant parfaitement à chacune des personnalités de l'équipe et mettant en valeur les notions qui font de Leslie Knope l'un des personnages de comédie les plus attachants : la passion et l'amitié. Avec la bonne idée de nous faire réaliser que ce n'est pas forcément la clé de la réussite. Dans l'intervalle, Ann aura trouvé enfin le moment de réintégrer noblement l'ensemble avant d'échouer dignement et de laisser sa place à Ben. 

Un Ben qui déprime dans une intrigue secondaire amusante et nécessaire. Cela aurait été trop simple de mettre de côté la crise existentielle du personnage et Adam Scott est trop bon dans ce registre pour s'en priver. Sa passion pour le calzone et son chef d'oeuvre "Requiem on a Tuesday" sont bien pensés et ne tombent pas la caricature. Même chose pour Chris, que l'on retrouve plus détendu que d'habitude, débarassé de son nouveau statut de méchant patron (qui était justifié à l'époque mais ne l'est plus), juste là pour aider son vieil ami. La nomination de Ben au poste de chef de campagne était prévisible mais elle arrive pile au bon moment. En espérant que les autres collègues continueront d'aider Leslie à leur façon, maladroite mais pleine d'humanité. 

Voilà donc que ma comédie favorite marche sur les pas de mes dramas préférés, mélangeant la chaleur humaine et la chronique sociale de Friday Night Lights avec l'idéalisme politique et le travail d'ensemble de The West Wing. Elle devrait donc rester ma comédie favorite pour encore un moment. Et 2012 sera l'année Leslie Knope ou ne sera pas. 

Commentaires

Un solide épisode de reprise. Pas transcendant mais toujours aussi agréable.

Néanmoins, j'ai du mal à croire à l'arc de la campagne de Leslie au final. Même si je sais que je vais adorer le suivre, je n'arrive pas à ne pas supposer qu'elle va perdre. Non ? Enfin, ça me botterait pas plus que ça de voir Leslie Kope devenir "chairwoman of the city council" ou juste membre.

Mais bon, je sais que P&R saura toujours me surprendre.

Écrit par : Séverin | 17/01/2012

Knope*

Écrit par : Séverin | 17/01/2012

Les commentaires sont fermés.