Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2012

Séance de Rattrape [Mars]

Oui, je suis très en retard. La faute à un ordinateur qui m'a lâché pendant une bonne semaine, m'éloignant cruellement du monde des séries. Mais qui m'a tout de même permis d'avancer dans ma lecture de Games of Thrones (je suis rendu à la fin du quatrième livre) qui m'obséde depuis que j'ai maté la première saison en février (je vous en parle pas mais je chroniquerais probablement la suite dès le 1er avril). Je vais pas vous mentir, l'activité du blog ne va pas être aussi quotidienne que d'habitude ces prochains mois car la préparation et le tournage de Billy va me prendre un temps fou. Mais les retours de Community et Mad Men vont probablement m'inspirer. En attendant, séance de rattrapage, en mode accélérée. Mieux que rien, non ?

30_rock_the_tuxedo_begins.png30 Rock 6x08/6x09

Après un double épisode qui ne décollait jamais vraiment, 30 Rock revient à son format habituel et nous prouve qu'elle est tout à fait capable de remplir ving minutes uniquement avec du fou rire et de l'inventivité. Que ce soit en parodiant le Black Knight de Nolan (6x08) ou en inventant un jour férié particulier (6x09). Ces deux épisodes sont les plus drôles de la saison et s'éloignent des romances habituelles (excepté l'incroyable duo Jenna/Paul) pour jouer à fond la carte du délire référencielle. De Jim Carrey à Steve Little (Eastbound & Down), les guest-star étaient parfaitement utilisés et même Kenneth remonte peu à peu dans mon estime. Allez, j'ose le dire : "Leap Day" est le meilleur épisode de 30 Rock que j'ai vu cette année. 

Jenna : "Oh don't be so dramatic. That's my thing, and if you take it away from me I will kill myself...and then you."

Cougar Town 3x03/3x04

"Welcome to Cougar Town. Your name isn't that great either."

J'entends des choses étranges du genre "cette saison est inégale". Je vous demande pardon ? D'abord, à ce stade là, n'est-il pas un peu tôt pour juger une saison ? Ensuite, j'ai envie de dire : NON. La joie que je ressens devant Cougar Town est intacte, et même renforcé par sa très probable annulation. Je savoure chaque réplique, et l'addition de Sarah Chalke ne fait que renforcer l'équation, surtout lorsqu'elle parle français. La parodie de Braverheart et les tirades de Laurie sont les moments qui m'ont le plus marqués et je dois ajouter que Grayson est définitivement devenu mon personnage favori. La comédie que j'attends le plus chaque semaine. 

CT304.jpg

Eastbound & Down 3x03/3x04

J'aurais aimé prendre le temps de vous narrer les dernières péripéties de Kenny Powers, de disserter sur le génie d'un personnage comme Stevie Janowski, de louer la qualité de la réalisation et de la bande originale la plus inventive actuellement à la télévision. Acclamer l'utilisation couillu de Jason Sudeikis suite à la mort de Shane et l'apparition de son frère jumeau. Faire une liste des moments les plus drôles de ces deux épisodes, du monologue de Stevie à la paranoïa de Kenny vis-à-vis de bébé Toby le sorcier maléfique, sans oublier l'apparition du Trident. Essayer de trouver toutes les références de la série au cinéma des années 70/80, en particulier Rocky. Je vous dirais juste que cette dernière saison prend un tournant plus sombre, presque ésotérique, et permet à Kenny d'évoluer tout en restant le même, d'accèder au statut de maître jedi tout en découvrant naïvement les joies de la paternité. Que c'est franchement la série la plus intelligente et drôle du moment et que j'ai de grandes attentes pour le sprint final. Peut-être que je trouverais le temps de vous pondre un article intitulé "Comment élever un enfant selon Kenny Powers". "Why are you making curses upon me? ... If I give you toy will that raise the curse? Will you stop f*cking up my life, Toby?"

image17.jpg

How I Met Your Mother 7x18

J'ai bien compris, grâce à vos commentaires plutôt bien argumentées, que cette septième saison d'HIMYM vous laisse plutôt indifférent. Moi, je crois bien que c'est ma favorite. Comme je l'ai déjà expliqué, c'est passionnant de voir une série en train de vieillir et de constamment devoir justifier sa présence à l'écran. Elle doit redoubler d'inventivité, expérimenter avec sa forme et ses personnages et avec un certain désespoir, répondre sans arrêt à la question "pourquoi je regarde encore ce truc ?". Les scénaristes, malgré toutes leurs mauvaises idées, sont plein de bonnes intentions et ont fait du bon boulot. Après un retour vraiment touchant sur la relation Ted/Robin, "Karma" est une nouvelle tentative   pour faire évoluer Barney. Si la strip-teaseuse m'est assez insupportable (surtout que l'on sait bien qu'il la demandera en mariage et la plantera pour les beaux yeux de Robin), les questionnements de Barney sont toujours plus intéressants que son éternel confiance en lui. L'expédition de Robin dans la banlieue était fun, et Ted continue d'être un faire-valoir de qualité.

Je ne garde pas un grand souvenir de "Karma", seulement l'impression que la septième saison continue d'avoir une belle continuité et des choses à nous raconter. 

HIMYM-718.jpg

Justified 3x07/3x08

Là aussi, je me serais bien amusé à disserter sur les aventures de Raylan, mais j'ai passé trop de temps à attendre la suite pour analyser sérieusement ce qu'il vient de se dérouler. On est au milieu de la saison et chaque minute qui passe relie de plus en plus Raylan aux manigances de Boyd, Quarles et autre Limehouse. Les guest-star de luxe défilent à toute allure : Stephen Root, Stephen Tobolowsky, Rick Gomez et même ce bon vieux Brodie (Homicide). Le FBI, le shérrif et la police sont invités à la fête, Neal McDonough s'enfonce de plus en plus dans le registre de la folie, Art s'accapare les meilleurs répliques mais Tim parvient à lui en voler quelqu'unes, Gary fait un retour remarqué, Boyd se fait discret et laisse le champ libre à ce bon vieux Raylan pour nous montrer à quel point c'est le plus génial des cow-boy torturés. Surtout depuis qu'il vit dans un saloon et boit son whisky en écoutant de la country. "Watching the Detectives" joue sur une structure assez unique, mélant différentes investigations avec une habilité remarquable et un sens du rythme assez raffraîchissant. C'est maîtrisé, c'est complexe, c'est fun, c'est le terrain de jeu des meilleurs acteurs à la télévision, c'est Justified et c'est le genre d'événements à ne manquer sous aucun prétexte. 

FX_Justified_06-560x312.jpg

Parks & Recreation 4x17

Ce qui m'emmerde le plus avec cet histoire d'ordinateur qui ne marche plus, c'est que j'ai pris du retard sur Parks & Rec et c'est vraiment pas dans mes habitudes, moi qui fait des nuits blanches rien que pouvoir regarder l'épisode avant tout le monde (enfin de ce côté-ci de l'Atlantique tout du moins). Cela n'enlève rien à mon plaisir lorsque je finis enfin par retrouver Pawnee, mais mon rôle de fan acharné s'en retrouve quelque peu remis en question.

"Campaign Shake-Up" est une nouvelle réussite, consacré principalement à la campagne. En introduisant Kathryn Hahn dans le rôle de la directrice de campagne de Bobby Newport, les scénaristes se font pardonner de la stupidité de ce dernier. Enfin, voilà un véritable challenge pour Leslie et Ben, qui permet aux intrigues politiques de rester assez intelligente sans pour autant nous priver de Paul Rudd. Win-win situation. L'intrigue secondaire est basé autour du duo Ron/April, c'est donc forcément une réussite. Surtout que April continue d'évoluer, même en dehors de sa relation avec Andy. Qui aurait cru voir la stagiaire blasé devenir intérimaire au poste de l'éternel enthousiaste Leslie Knope ? Aussi innatendu qu'évident. La manière dont les habitants de Pawnee utilisent les fontaines à eau m'a tué et Ann continue de s'intégrer avec de plus en plus de facilité avec le reste de l'équipe.Mais "Campaign Shake-Up", c'est aussi une apparition sympathique de Carl Reiner et, surtout, le sacre de Perd Hapley, le champion de la réthorique : “Now, it’s time for our next segment…which is a commercial”.

tumblr_m0ao97xpI51roujg8o1_500.png

The Good Wife 3x14/3x15

The Good Wife continue sur son excellente lancée. Même si David Lee est moins présent, tout le rest du cast a l'occasion de briller et les nombreux invités ne sont pas en reste, à l'image de Bob Balaban ou de Denis O'Hare, mon juge favori. Cette chère Wendy s'en prend plein la gueule et on jubile lors de l'audience où Will reprend enfin le devant de la scène... juste avant de le voir quitter les locaux du cabinet dans l'épisode suivant, dans une scène d'au revoir digne d'ER. Tandis que le trio Eli/David/Elsbeth mérite un spin-off, Peter et Alicia ont de nouveau le droit à de beaux affrontements, Diane est toujours ma favorite, Cary se la joue fair-play et les affaires judiciaires sont de très bonnes qualités. Un putain de bon divertissement dans l'une de ses périodes les plus passionnantes. Qui vient d'être renouvellé pour une quatrième saison. Parfois, il faut ravaler sa fierté et dire merci à CBS... 

el1.jpg

The Office 8x17

Si "Test the Store" nous prouve une nouvelle fois que l'arc en Floride n'était que de la poudre aux yeux et que la plupart des personnages de la série sont devenus irrécupérables, il nous rappelle également que Jim et Dwight sont des valeurs sûres lorsqu'ils sont correctement exploités. Grâce à eux, on oublie à quel point l'ouverture de la boutique Sabre est à des kilomètres de toute réalité, on oublie que Catherine Tate est insupportable et que même Toby n'arrive plus à rendre drôle ce qui se passe à Scranton, et on se réjouit de voir Dwight remporter une promotion et de voir Jim prendre de nouveau quelque chose au sérieux, en faisant une présentation complétement improbable sur fond de Coldplay, une scène assez couillue de la part des scénaristes. La chute sans fin de Ryan procure également quelques rires (surtout qu'elle est enfin ancré dans l'historique du show) et la pizza de Stanley est le clou du spectacle. Erin, je m'en fous un peu pour être honnête.

En résumé, Wilson et Krasinski sauve du naufrage un épisode très maladroit grâce à leur énergie et ils remontent tout deux très haut dans mon estime, ce qui est plutôt bon signe pour la suite.  

Luck 1x04

Orgasme télévisuel. Il faut le voir pour le croire. Et il faut se dépêcher à le voir parce qu'HBO vient d'annuler la série suite à la mort de chevaux sur le tournage de la deuxième saison. La malédiction David Milch continue et c'est bien dommage car malgré tous ses défauts, Luck est un spectacle qui parvient à vous coller à votre fauteuil lors de grands moments lyriques sur le champ de courses ou dans l'étable avec les monologues de Nick Nolte. Bel ovni. Putain de générique. Cast fabuleux. Et déjà, une mort annoncée...

hdr_luck-ep4.jpg

Sinon, je continue avec un grand plaisir mon intégrale Frasier à raison d'un épisode par jour, et ils sont tous des petits modèles d'écriture comiques qui n'ont pas pris une ride. J'ai savouré Mr Show, émission à sketches culte animé par David Cross et Bob Odenkirk sur HBO à la fin des années 90. Un bilan de la deuxième saison de Portlandia devrait arriver bientôt. New Girl me réjouit sans que je grince des dents, surtout depuis les apparitions de Lizzie Caplan. "Injured" était franchement un excellent épisode et je le proclame sans honte. Je visionne à l'occasion quelques épisodes de Modern Family, Up All Night, Raising Hope et Happy Endings et je m'amuse bien devant toute la bêtise de Smash, mon guilty pleasure favori. 

Alors je ne promets pas de reprendre le rythme habituel, mais pas d'inquiètude, je suis toujours là. 

Commentaires

Oui, l'annulation de Luck est une bien triste nouvelle, même si compréhensible et sans doute, avec le recul, juste. J'espère que sieur Milch ne sera pas dégoûté à vie de ses collaborations avec HBO.
Luck constituait avec P&R et Justified, le trio télévisuel qui me sortait vraiment de ma torpeur de chômeur (en attendant Community, Mad Men, GoT etc), donc j'adhère à tes points de vue sur ces saisons.

J'espère que bébé Billy se porte bien ! Bon courage !

Écrit par : Séverin | 15/03/2012

Les commentaires sont fermés.