Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2011

Best Of 2011 (3/5)

14) Parenthood (Saisons 2 et 3)

NUP_142752_0659_JPG_627x325_crop_upscale_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Novembre sur NBC.

Pourquoi ? Il est facile, si l'on juge la série de loin, de la prendre pour un soap familial digne de la CW, pour un mélodrame dégoulinant de bons sentiments et destiné aux après-midi de TF1 (ce qui, ironie de la diffusion française, est le cas). Mais si on regarde de plus près et qu'on s'immerge dans le quotidien de la famille Braverman, on découvre un drama plein de justesse, porté par un cast délicieux (Peter Krause et Lauren Graham sont toujours parmi mes acteurs favoris à la télévision US) et malgré des intrigues plus ou moins bien maitrisés, c'est la spontanéité du récit et la chaleur de l'ensemble qui ravit à tous les coups. La série a trouvé son véritable rythme de croisière cette année, que ce soit avec l'arc de Seth, bouleversant, ou la révélation du talent de Mae Whitman, qui illumine l'écran. Pour ceux qui regrettent autant Six Feet Under que Gilmore Girls, voici le parfait compromis. Et la seule raison de faire enfin son deuil du véritable chef d'oeuvre de Peter Berg, Friday Night Lights (on en reparle bientôt...). Si NBC venait à supprimer les Braverman en 2012, je serais bien triste...

Top 3 : "Just Go Home""Tales From the Luncheonette""Forced Family Run"

***

13) Misfits (Saison 3)

misfits-saison-3-bilan-focking-bad-8891.jpg

Diffusion : Entre Octobre et Décembre sur E4. 

Pourquoi ? J'avais dévoré les deux premières saisons l'an dernier et il m'aura fallu un jour ou deux pour en faire de même avec celle-ci. Malgré le départ de Nathan, Misfits ne déçoit pas. Sans être le chef d'oeuvre absolu déclamé par la plupart de mes amis (qui pensent également que Dexter est une réussite incontestable), il s'agit toujours du même divertissement vachement bien foutu et fun à regarder. Surtout que Rudy, le nouveau, est à mourir de rire, transformant l'humour si particulier de Nathan en quelque chose bien à lui. On a affaire à des épisodes assez indépendants mais bien ficelés, comme celui où les nazis prennent le pouvoir ou le combat contre les zombies et tout se termine en revenant à la mythologie et au couple Simon/Alisha, qui prend une dimension sacrément poétique. Misfits est donc toujours la même partie de plaisir, mélange de teen-show, de fantastique, de comédie et d'aventures, résolument moderne et superbe à regarder. 

Top 3 : "Episode 3", "Episode 4", "Episode 6"

***

12) Men Of A Certain Age (Saison 2)

27men-of-a-certain-age_1_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Juillet sur TNT. 

Pourquoi ? L'une des plus belles surprises de 2010 n'a pas déçu cette année. Le trio est toujours aussi attachants, les acteurs toujours aussi justes et je me suis laissé prendre dans le récit doux-amer d'hommes pris entre deux feux : se laisser aller à la mélancolie ou aller de l'avant. "Let The Sunshine In" est même probablement l'un des plus touchants épisodes de drama de 2011. Seulement, TNT a malmené son bijou en séparant sa diffusion en deux avant de l'annuler. C'est une honte. Ray Romano, Andre Braugher et Scott Bakula méritent toutes les récompenses possibles... 

Top 3 : "And Then The Bill Comes""Let The Sunshine In", "A League Of Their Owen"

***

11) Curb Your Enthusiasm (Saison 8)

19curb-your-enthusiasm_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Juillet à Septembre sur HBO. 

Pourquoi ? Toute la promo de cette huitième saison s'est effectué autour du départ de Larry à New York. Mais finalement, ce retour aux origines n'est pas la partie la plus intéressante, je lui ai largement préféré les prémices du départ, avec en particulier l'un des épisodes de comédie les plus intelligents et à mourir de rire de l'année : "Palestinian Chicken". Sans Cheryl, Larry ressemble plus à Seinfeld qu'à George, enchaînant les conquêtes sans lendemain, libre comme l'air. Avec toujours le couple Jeff/Suzie comme faire-valoirs indispensables, sans parler du toujours génial Leon. Si la rencontre avec Ricky Gervais déçoit un petit peu, l'affrontement avec Michael J.Fox remplit toute ses promesses dans un final culte et surprenant, qui nous laisse dans un Paris en carton-pâte. En résumé, il ne s'agissait pas de la saison la plus maitrisée, mais elle était assurément fun et pleine de surprises. Pas de neuvième saison de prévue pour le moment mais pour Larry David, tout est possible. 

Top 3 : "Palestinian Chicken", "Vow Of Silence", "Larry David Vs Michael J.Fox"

***

10) The Good Wife (Saisons 2 et 3)

9the-good-wife_1_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Décembre sur CBS. 

Pourquoi ? En voulant complexifier à outrance leur deuxième saison, les scénaristes se sont un peu perdus dans une première partie inégale et parfois un peu grotesque, surtout ce qui concernait les mystères de Kalinda. Et puis elle a redressé la barre, se recentrant sur des affaires émouvantes, une campagne passionnante et une romance jamais fatiguante. Redevenant ainsi un drama judiciaire toujours aussi surprenant et créatif, porté par un cast de luxe, Julianna Margulies et Josh Charles en tête, avec leur alchimie parfaite. Il est encore trop tôt pour juger la troisième saison dont je n'ai regardé que les sept premiers épisodes, mais pas de baisse de régime à signaler. 

Top 3 : "Wrongful Termination""In Sickness", "Executive Order 13224"

***

27/12/2011

Best Of 2011 (2/5)

19) Childrens Hospital (Saison 3)

childrenshospitalrob_story.jpg

Diffusion : De Juin à Septembre sur Adult Swim. 

Pourquoi ? Diffusé discrétement sur la chaîne Adult Swim, Childrens Hospital sort tout droit de l'esprit de Rob Corddry et parodie le genre médical, de ER à Grey's Anatomy à travers des vignettes absurdes de dix minutes chacunes. Aucune véritable continuité mais une mythologie inventé pour nous faire croire que cette série dure depuis des années, comme un bon vieux soap-opera, et une mise en abyme qui permet de nous montrer les fausses coulisses du show. C'est l'un des projets les plus ingénieux et originals de l'année, porté par un cast hallucinant : Ken Marino, Megan Mullally ou bien Henry Winkler pour ne citer qu'eux, ainsi que des apparitions de Nick Offerman, Ed Helms ou Adam Scott. C'est tellement fou que, pour justifier le fait que l'hôpital est sensé se trouver au Brésil, l'équipe est véritablement partie tourner trente secondes au Brésil. Fou. À visionner en lisant l'interview fleuve du perfectionniste Corddry réalisé par The A.V. Club.  

Top 3 : "Chet Episode", "Party Down", "Newsreaders"

***

18) Bored To Death (Saison 3)

Bored-To-Death_Gumball!_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Octobre à Novembre sur HBO.  

Pourquoi ? "Si je ne les revois jamais, ce trio va me manquer". Je finissais ma chronique du season finale sur ces mots, sans savoir qu'il s'agissait du series finale. HBO n'a pas renouvelé Bored To Death. Mais ça ne doit pas vous empêcher de revisiter la série, ne serait-ce que pour cette troisième saison où la drôlerie et le charme de cet ovni fonctionne à plein régime. Et où Ted Danson atteint des sommets de classe, surtout déguisé en Don Quichotte. Quand je pense qu'il s'affiche désormais dans CSI, un beau gâchis... À déguster de préférence avec un pinot et un bédo. 

Top 3 : "Gumbal!!", "The Black Clock Of Time", "Nothing I Can't Handle By Running Away"

***

17) Cougar Town (Saison 2)

COUGAR-TOWN-Walls-Season-2-Episode-15-3-550x384.jpg

Diffusion : De Janvier à Mai sur ABC. 

Pourquoi ? Il suffit de passer le cap de dix premiers épisodes pas folichons pour accéder à toute la magie de Cougar Town : 100% de fun, des private jokes, gags visuels et répliques cultes à volonté, le tout soupçonné de beaucoup de tendresse et porté par un cast ultra-attachant. La deuxième saison a su renouveler sans cesse les exploits de Bill Lawrence (dont la formule avait été déjà bien épuisé dans Scrubs) et n'a jamais déçu. Il faudra attendre encore un moment pour retrouver le Cul-de-Sac alors n'hésitez pas à dépasser vos a-prioris et découvrir cette sucrerie addictive. 

Top 3 : "Lost Children", "Walls", "Something Good Coming"

***

16) The Office (Saisons 7 et 8)

1.jpg

Diffusion : De Janvier à Décembre sur NBC.

Pourquoi ? J'ai écrit des dissertations entières sur les hauts et les bas de cette septième saison (et sur la médiocrité de la huitième) alors inutile que je me repète, vous pouvez relire tout ça dans la rubrique consacrée à ma bonne vieille comédie favorite, qui a pris de l'âge et tourné une page avec le départ de Michael Scott, temps fort de l'année télévisuelle. Plus rien ne sera comme avant alors il faut savourer ces beaux épisodes auquels on a eu le droit en début d'année (et pourquoi pas, prolongez le plaisir si Will Ferrell ou James Spader vous font de l'effet). Steve Carrell sera reparti de son aventure sans véritables récompenses mais avec mon éternelle admiration. 

Top 3 : "Threat Level Midnight", "Garage Sale", "Goodbye Michael"

***

15) Treme (Saison 2)

treme-season-2-preview.png

Diffusion : De Avril à Juillet sur HBO. 

Pourquoi ? Tout est une question d'ambiance et de rythme dans cette série consacrée à une communauté et à la musique qui la fait vivre (et survivre) suite à l'ouragan Katrina. Comme vous avez pu le voir dans mes chroniques consacrés au début de saison, j'ai parfois eu du mal à m'intéresser à certaines intrigues, à supporter certains personnages mais à aucun moment, je n'ai eu envie de quitter Treme, tellement la série envoute et sait frapper fort quand on ne s'y attend pas. La fin de saison m'a récompensé avec des moments bouleversants, comme ce montage final sur Louis Armstrong qui est toujours resté gravé en mémoire depuis l'été dernier... "Wrap your troubles in dreams"...

Top 3 : "On Your Way Down", "What Is New Orleans?", "Do Watcha Wanna"

***

26/12/2011

Best Of 2011 (1/5)

J'étais déjà passé à la vitesse supérieure l'an dernier mais c'est vraiment en 2011 que j'ai été plus actif que jamais sur ces pages. Et que vous avez été de plus en plus fidèles : plus de 8000 vues par mois en moyenne et de nombreux commentaires (auxquelles je n'ai pas toujours répondu, toutes mes excuses). Pas mal de séries et d'épisodes ont été chroniqués et il est l'heure du bilan. Voici les 25 séries qui m'ont le plus marqués depuis janvier. Le classement est bien entendu subjectif, mélangeant drama et comédie, et agrémenté de courts commentaires puisque merde, je suis en vacances, faut pas trop m'en demander non plus ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et ce que vous avez vous-même retenu de cette année que j'ai trouvé grandiose télévisuellement parlant !

25) The Ricky Gervais Show (Saison 2)

rickygervais_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Avril sur HBO. 

Pourquoi ? Parce que c'était drôle à écouter en podcast et ça l'est encore plus en version animé, puisqu'on peut voir la tête toute ronde de Karl et l'humilier en compagnie de Ricky Gervais et Stephen Merchant. Oui, voilà un programme qui consiste à écouter le type le plus idiot de la planète se faire humilier par ses amis riches et célèbres. Mais c'est fait de bon coeur, c'est souvent très drôle et on réalise très vite que Karl est probablement un génie. Très vite, le Ricky Gervais Show devient addictif et si l'on accroche à ce concept assez spécial, on avale la saison entière en à peine une journée. Je me suis en tout cas beaucoup amusé cette année en découvrant (avec un peu de retard) cette petite merveille de spontanéité et d'absurdité.  

Top 3 : "Clive Warren", "Kidneys", "Art"

***

24) How I Met Your Mother (Saisons 6 et 7)

How-I-Met-Your-Mother_Ducky-Tie_1_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Mai et de Septembre à Décembre sur CBS. 

Pourquoi ? Je ne vais pas répéter ce que je répète depuis le début de saison. Après avoir eu du mal à trouver un quelconque équilibre l'an dernier, les scénaristes de HIMYM ont miraculeusement redressé la barre cette année, avec des fils rouges consistants, des études de personnages plus matûres et souvent touchants (en particulier Robin) et une forme qui se renouvele constamment. Je n'ai jamais beaucoup ri devant la série mais cette année, j'y ai passé un moment plus agréable et chaleureux que d'habitude, sans avoir trop l'impression qu'on me prenne pour un con.  

Top 3 : "The Ducky Tie", "Mystery Vs History", "Symphony Of Illumination"

***

23) 30 Rock (Saison 5)

23-30-rock_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Janvier à Mai sur NBC. 

Pourquoi ? J'ai longtemps pesté contre la feignantise et les égarements du show, mais Tina Fey a repris du poil de la bête avec cette cinquième saison quasiment sans fautes. Le "Live Show" avait déjà fait fort mais en 2011, on a eu le droit à une dose peu habituelle d'épisodes cultes et de guest-star bien exploités. Et un Alec Baldwin au sommet de son art. Si Kenneth ne m'avait pas gâché le plaisir, je suis convaincu que 30 Rock aurait été plus haute dans mon classement...

Top 3 : "Mrs Donaghy", "Operation Righteous Cowboy Lightning", "Queen Of Jordan"

***

22) The Big C (Saison 2)

The-Big-C_The-Darkest-Day_1_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : De Juin à Septembre sur Showtime. 

Pourquoi ? Et oui, je suis le premier surpris. Qui aurait cru qu'une série de Showtime dont la première saison était incroyablement bancale puisse autant m'émerveiller cette année. Avec une structure forte et des personnages approfondis, cette deuxième saison m'a beaucoup ému. Laura Linney mérite sa nomination aux Emmy et on doit également applaudir Oliver Platt dont le personnage a illuminé chaque épisode, jusqu'au bouleversant season finale. Sans trop de subtilité mais avec beaucoup d'humanité, The Big C m'a conquis. Et vous pouvez relire ma review ici. 

Top 3 : "The Last Thanksgiving", "The Darkest Day", "Crossing The Line"

***

21) Portlandia (Saison 1)

Portlandia_Farm_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : Entre Janvier et Février sur IFC. 

Pourquoi ? Un ovni court mais intense que je n'ai cessé de me repasser en boucle depuis l'hiver dernier, tellement la création de Fred Armisen et Carrie Browstein gagne en drôlerie à chaque visionnage. Voilà ce que j'en disais à l'époque et j'ai hâte de voir la suite très prochainement. Comme vous le voyez ci-dessous, j'ai une préférence pour les épisodes avec Kyle McLachan dans le rôle du maire de Portland ! 

Top 3 : "Farm", "A Song For Portland", "Mayor Is Missing"

***

20) Sons of Anarchy (Saison 4)

30sons-of-anarchy_jpg_627x1000_q85.jpg

Diffusion : Entre Septembre et Décembre sur FX. 

Pourquoi ? Et oui, la vingtième place seulement... Tout ça à cause d'une fin de saison en pétard mouillée, qui a fait passer le style avant la créativité et qui a presque ruiné tous les efforts de Kurt Sutter pour nous offrir un putain de divertissement. C'était tout de même le cas pour une bonne partie de la saison alors SoA mérite de figurer dans le classement. Relisez donc mon bilan.

Top 3 : "Family Recipe", "Kiss", "Hands"

25/12/2011

Xmas! #12

Je vous souhaite à tous et à toutes un merveilleux Noël !

 

tumblr_lwpxqm5VkD1qadvpq.jpg


17/02/2011

The Sky Above, The Field Below

Quand on a été annulé et que la moitié du cast est parti, comment renouveller une série dramatique ? La réponse avec la quatrième saison de Friday Night Lights. Une belle surprise, qui a montré le savoir faire des scénaristes pour savoir garder toute leur justesse de ton et l'appliquer à de nouveaux personnages très attachants. Avec un Dillon en pleine évolution et toujours le couple Taylor comme parents de substitution mais dans une situation où leur règne sur la ville est mis à mal. Dans la rubrique consacrée à la série, vous retrouverez mes critiques de chaque épisode de la série. Et même si la nouvelle formule mettra parfois un peu de temps à s'installer et commettra quelques maladresses, je garde un excellent souvenir de cette nouvelle fournée d'épisodes dont voici, ci-dessous, ma sélection. 

tumblr_lfpkvnl25H1qec5i2o1_500.png

Episode 4x01 East Of Dillon / Repartir de zéro. C'est le thème de cet épisode surprenant qui avait marqué le retour de la série après une longue absence et donc, beaucoup d'excitation pour ma part. Quelle joie de voir Eric entrer dans ces nouveaux vestiaires, et lancer une équipe à partir de rien. Avec ce bon vieux "Lance", euh pardon, Landry, et de nouvelles têtes que l'on tarde d'apprendre à connaître, Vince et Luke. La chanson de Sufjan Stevens lors de la mi-temps du match où tout le monde est blessé, où l'on se croirait sur un champ de bataille. Et le bouleversant forfait. Le début d'une nouvelle ère excitante où le rouge nous fait déjà presque oublier le bleu. 

tumblr_lbcgwxYsM51qec5i2o1_500.png

Episode 4x05 The Son / J'ai rarement vu aussi bouleversant à la télévision que Matt Saracen lançant un regard devasté à l'intérieur du cercueil de son père, victime de la guerre. Lorsqu'il éclate en sanglots, on en fait de même et on est heureux d'avoir Landry et Julie pour nous réconforter. Un épisode très puissant, un torrent d'émotions à moitié contenue, qui rappelle les plus belles heures de Six Feet Under mais d'une manière propre à la série. Zach Gilford est magnifique du début à la fin et cet épisode ne cessera de nous hanter et de placer la barre très haute pour la suite. 

f.png

Episode 4x06 Stay / Vous l'avez compris, Matt Saracen est mon personnage favori. Et je savais qu'il allait falloir lui dire au revoir, surtout après le bouleversant épisode précédent. Comparé à "The Son", celui-ci est plus léger, plein d'espoir et de lumières. La rupture avec Julie, la discussion avec Landry, avec sa grand-mère, tout est parfait. Surtout la dernière scène qui nous montre Matt roulant sur les routes du Texas avec "Don't Think Twice" de Dylan en bande son et son avenir devant lui. De quoi verser une larme tout en affichant un grand sourire. Même chose pour la conclusion douce-amère du couple Tim/Lily qui, contrairement à certains, m'a toujours beaucoup plu. Maintenant, ce seront vraiment les nouveaux qui prendront les commandes de la série et ne nous décevrons pas. 

tumblr_lda9ixzcO71qec5i2o1_500.png

Episode 4x13 Thanksgiving / Le seul final de la série qui ne ressemble pas à la fin de la série puisque les scénaristes savaient qu'il y aurait une suite. Il est donc plus apaisé et résoud tranquillement la plupart des intrigues de cette quatrième saison, avec une belle mélancolie et quelques surprises. Avec le couple Taylor qui a enfin un peu la paix après beaucoup de tourments et qui accroche ses décorations de Noël en nous laissant souriant et confiant. Et un match qui oppose Lions et Panthers comme pour nous demander de choisir un camp et un retour sur la relation entre Matt et Julie. Et du très bon Landry. Et une déchirure bouleversante entre Tim et Billy, les deux frères qui nous auront tant ému tout au long de la série. Impeccable. 

tumblr_lcw741Tprk1qec5i2o1_500.png

Demain, la critique de l'ultime épisode de la série. Si j'ai le courage de l'écrire. Mon deuil est loin d'être terminé. En attendant, allez revoir tous ces merveilleux épisodes si ce n'est pas encore fait !

16/02/2011

Your Hand In Mine

La série aurait du se terminer sur cette troisième saison. Et ça aurait été parfait. J'adore les deux dernières saisons mais celle aurait été une conclusion plus que satisfaisante. C'est également la saison des premiers départs, celle où nos adolescents favoris grandissent et quittent Dillon, souvent avec beaucoup d'émotion. Ci-dessous, ma sélection d'épisode, et retrouvez ma critique complète en cliquant ici : http://dylanesquetv.hautetfort.com/archive/2009/12/09/fri...

 

 

tumblr_lemmyh2w8k1qec5i2o1_500.png

 

 

Episode 3x04 Hello, Goodbye / Les adieux de Smash Williams sont tout simplement bouleversant. Il emmène avec lui Corrina Williams, sa mère, l'un des personnages secondaires les plus touchants de Dillon, dans une belle scène d'embrassade lorsqu'il est admis à l'université. On retiendra également sa dernière partie de football en compagnie de ses vieux amis, sur le terrain des Panthers, une fois la nuit tombé. C'est également le début d'une belle intrigue pour Matt, qui retrouve sa mère et partage des scènes toujours touchante avec sa grand-mère. Un épisode important et plus que réussi.  

tumblr_lbbtwxFbV31qec5i2o1_500.png

Episode 3x08 New York, New York / Second départ d'un personnage, avec Jason Street qui déménage à New York pour rejoindre sa nouvelle famille. C'est encore plus dur de dire au revoir à un personnage dans une série auquel on est autant attaché que celle-ci. C'est même bouleversant, quoi qu'ici, on est heureux pour Jason et ému pour Tim, lorsqu'il dépose son ami à la fin de l'épisode. Jason Street, un portrait inoubliable d'un jeune homme auquel la vie n'a pas fait de cadeaux, mais qui aura appris à se reconstruire peu à peu, avec toute la justesse qu'a pu lui offrir les scénaristes.  

tumblr_lgja9sSxHv1qec5i2o1_500.png

Episode 3x12 Underdogs / Si la série s'était terminé avec la troisième saison, cet épisode aurait été notre adieu aux Panthers. C'est le dernier match pour nos joueurs favoris, la dernière fois que l'on peut hurler "Clear Eyes, Full Hearts, Can't Lose". Si j'adore les Dillon Lions, jamais je ne retrouverais les mêmes sensation qu'avec ce match inoubliable. Qui marque la fin d'une époque pour ces gamins, prêt à passer à l'âge adulte, qui passent un ultime moment ensemble. Et cette scène lourde d'émotion où Tim dit au revoir à sa passion en jetant un dernier regard sur le terrain.

tumblr_lec9e7pJb61qec5i2o1_500.png

Episode 3x13 Tomorrow Blues / Ce qui devait être la fin de la série marque clairement la fin d'une époque. Et l'un des épisodes les plus réussis de la série. Le mariage de Billy et Mindy, le départ de Tyra, Matt et Julie... Plein de nostalgie, d'aux revoirs qui ferme la page d'une période et prépare l'arrivée d'une nouvelle ère. Le tout symbolisé par l'image inoubliable d'Eric et Tami, main dans la main, sur le terrain des Dillon Panthers, alors que le soleil se couche à l'horizon. 

Demain retour sur la quatrième saison, ou l'art de réussir un nouveau départ. 

15/02/2011

Six Days At The Bottom Of The Ocean

Retour sur la deuxième saison de Friday Night Lights. La moins réussie, aucun doute là dessus. Sous la pression des networks, la série s'égare parfois dans les excès du teen show ou du soap opera. Mais malgré tout, les personnages sont plus forts et notre amour pour Dillon finit par gagner. Pour une critique plus détaillé sur la saison, je vous renvoie ici : http://dylanesquetv.hautetfort.com/archive/2009/11/27/fri...

J'ai tout de même envie de vous rappeler les plus beaux moments de cette courte livraison d'épisodes (à cause de la grève des scénaristes) et en particulier deux épisodes inoubliables. 

 

tumblr_lbnheyhISv1qec5i2o1_500.png

 

Episode 2x05 Let's Get It On

Pas forcément des plus réussis, cet épisode m'a marqué pour l'excursion de Tim et Jason au Mexique et la magnifique scène où ce dernier plonge dans l'océan sur la musique des Cinematic Orchestra. Une scène pure, qui reste en mémoire. C'était également les débuts de Landry dans l'équipe et si son intrigue avec Tyra est responsable en partie des égarements de la saison, leur relation reste touchante et unique. 

 

tumblr_lbrc0uUGEq1qec5i2o1_500.png

 

Episode 2x14 Leave No One Behind

Celui-là est parfait. Il y a tout ce que j'aime : le Coach qui devient un père de substitution pour un Matt en roue libre, Smash qui cherche à ne pas décevoir sa mère, Tami qui devient le mentor de Tyra et a des discussions avec sa fille. Et surtout, deux scènes gravés dans ma mémoire : la douche froide qu'Eric inflige à Matt et Smash qui éclate en sanglots dans les vestiaires des Panthers. Du Friday Night Lights dans toute sa splendeur, une merveille égaré à la fin d'une saison inégale. 

 

tumblr_lbrckz9NB51qec5i2o1_500.png

 

Avant de refermer la page sur cette deuxième saison sur laquelle je ne m'attarde pas trop, je voulais également rendre hommage à tous les personnages secondaires qui ont fait la force de la série, que je n'oublierais jamais, comme une seconde famille : Grandma Saracen, Corrina Williams, Herc, Billy et Mindy Riggins, Angela Collette, Dallas Tinker et toute l'équipe d'entraîneurs. Je reparlerais de tout ce monde dans les jours qui viennent mais je trouvais important de n'en oublier aucun.

À demain pour une rétrospéctive de la troisième saison, un nouveau chef d'oeuvre. 

 

14/02/2011

From West Texas

J'ai découvert Friday Night Lights alors que j'étais encore au lycée. Les chroniques enflammés du site pErDUSA au sujet de la première saison ont éveillé en moi beaucoup de curiosité mais comme je n'avais pas Internet chez moi et qu'aucune chaîne française ne semblait vouloir diffuser la série, je restais frustré. Il faudra attendre 2009 et un automne pluvieux pour qu'en quelques jours, je dévore la première saison, mon premier voyage à Dillon, le plus beau souvenir.

J'en ai parlé longuement dans un bilan que vous pouvez relire en cliquant ici : http://dylanesquetv.hautetfort.com/archive/2009/11/07/fri...

Et ici : http://dylanesquetv.hautetfort.com/archive/2009/11/12/fri...

Et en complément, voici un petit retour sur les moments inoubliables de la première saison. La meilleur, je le dis et je le redis. L'une des plus belles aventures que j'ai pu voir devant mon écran. Qui aurait cru qu'une série parlant d'une équipe de football du Texas aurait pu autant me séduire ? La réponse ci-dessous et dans les jours qui suivent. 

 

tumblr_lbu43aJkQV1qec5i2o1_500.png

Episode pilote / Ah cette ouverture avec des plans du Texas, le regard du Coach, les lumières qui s'allument, les mélodies d'Explosions in the Sky... Bienvenue à Dillon. Si on regarde ce petit chef d'oeuvre (qui pose tout de suite les codes esthétiques et émotionnelles du show) du coin de l'oeil, on n'y verra qu'un teen show patriote et larmoyant. Sinon, c'est une belle entrée en matière, bouleversante. Rien que pour l'entrée de Matt dans l'équipe où pour les larmes de Jason Street, c'est déjà parfait. Je n'avais jamais vu aussi brute et réaliste auparavant dans un drama de network. 

 

tumblr_lc67tq6Rdp1qec5i2o1_500.png

 

Episode 1x03 Wind Sprints / L'inoubliable scène où le Coach règle ses comptes avec Tim Riggins sous la pluie. Et l'épisode où Tim devient justement un symbole de la série, grâce au charisme de Taylor Kitsch. On s'y découvre également une passion pour le football, on admire de plus en plus le Coach autant pour son côté mentor que pour son côté mari grognon et on réalise bien vite que Tami a raison et aura toujours raison. Sans oublier le puissant "Clear Eyes, Full Heats, Can't Lose" lancer par Smash pour motiver ses troupes. L'esprit d'équipe, la pluie, le Coach et un triangle amoureux passionnant qui commence. 

 

tumblr_lfh1a48LOl1qec5i2o1_500.png

 

Episode 1x11 Nevermind / Où l'on découvre que la chose la plus géniale dans cette série, c'est qu'on croit vraiment à l'existence de Dillon, que ses habitants semblent authentiques, que ces lieux nous sont déjà familiers. Je garde un excellent souvenir de cet épisode en particulier grâce à la paire Tim/Landry, inédite et parfaite. L'élément comique de la série prend du galon face à Riggins tandis que l'on s'attache de plus en plus au timide Matt, qui retrouve son père et s'amourache par la même occasion de Julie Taylor. Bel épisode également pour Jason, qui commence par rechercher son album préféré de Nirvana et finit par éclater en sanglots. Moi aussi et ce sera pas la dernière fois.

 

tumblr_lbdi94YX0s1qec5i2o1_500.png

 

Episode 1x20 Mud Bowl / Les Taylor sont le couple le plus authentique et attachant qui existe à la télévision. Cet épisode en est la preuve formelle, et plus personne ne pourra me contredire après avoir vu Eric et Tamy se promener dans un champ ! Un épisode inoubliable pour ce final dans la boue, pour ce tendre baiser entre Matt et Julie, pour ce match plein de tension.  

 

tumblr_lbfds6Xk3Y1qec5i2o1_500.png

 

Episode 1x22 State / Je crois que c'est mon épisod préféré de toute la série. Il est difficile d'en parler sans avoir envie de le revoir, d'éclater de larmes et de joie, d'être constamment ébloui par ces personnages, le jeu des acteurs, cette réalisation. Le match le plus important pour tout le monde et l'impression de faire partie de Dillon pour toujours. La découverte du stade, la révélation de Tami, le road trip de Tyra et Landry, l'accolade entre le Coach et Matt, le défilé final sur "Devil Town". Culte et juste parfait. 

First Breath After Coma

Voilà, je viens de regarder l'ultime épisode de ce qui restera l'une de mes séries favorite. 

Et pour dire au revoir à Friday Night Lights, il fallait au moins que je lui consacre une semaine spéciale. La critique du final sera publié vendredi (bien entendu) et en attendant, je vais revenir jour après jour, en illustrant mes articles des titres des plus belles chansons d'Explosions in the Sky, sur les meilleurs moments de la série, avec un best of, des vidéos peut-être. En espérant que serez ému tout autant que je le suis. Le deuil peut commencer. 

Et je commence avec une belle vidéo rétrospéctive réalisé par un fan de la série, qui revient sur la première saison de Friday Night Lights, la meilleure, avec une chanson de Coldplay qui pour une fois, est plutôt approprié. Une vidéo pleine de nostalgie, bien foutue, forcément émouvante.

25/12/2010

Day 62 - Best Of Christmas 6

Voilà, Noël c'est aujourd'hui et je termine cette sélection avec le meilleur épisode de Noël diffusé en 2010, celui de Community, qui voit la bande d'étudiants transformés en personnages de stop-motion et s'unir pour sauver le Noël d'Abed !

Dès demain, le best of de l'année 2010 commence !

Vous pouvez retrouver la chronique de cet épisode dans la rubrique Community et voici également un top 10 des meilleurs épisodes de Noël que j'avais publié en 2008 : http://dylanesquetv.hautetfort.com/archive/2008/12/22/top...

24/12/2010

Day 61 - Best Of Christmas 5

"The Twelve Days of Christmas" vue par Ted et son groupe dans un épisode de la première saison de Scrubs. La veille de Noël, c'est pas le jour pour être médecin mais si vous voulez regarder quelques vieux Scrubs, n'hésitez pas ! Et pour ceux qui comprennent pas l'anglais, je vous ai trouvé les sous titres polonais !

 

23/12/2010

Day 60 - Best Of Christmas 4

J'aurais aimé vous montrer le cartoon diffusé lors de l'épisode "A Very Sunny Christmas" mais je ne l'ai pas trouvé. Mais voici un bonus savoureux qui réunit le cast de "It's Always Sunny in Philadelphia", la série la plus drôle qui existe !