Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2011

State Of Play [mini-série]

 

state-of-play-2003.jpgJe continue mon rattrapage concernant la télévision britannique avec cette mini-série diffusé en 2003 sur la BBC. La critique fut unanime, les américaines l'ont adaptés au cinéma avec succès et au vu du casting, il fallait absolument que je visionne ce thriller. Un thriller qui nous amène dans les arcanes de la presse d'investigation, de la politique anglaise et de relations humaines bouleversantes. 

 

Porté par un cast incroyable (David Morrissey, John Simm, Polly Walker, Bill Nighy, rien que ça), ces six épisodes se regardent en une bouchée. Ils prouvent tout le savoir-faire britannique pour ce qui est de dépeindre avec réalisme une fiction complexe, ancré dans l'actualité et qui pourtant, ne manque aucunement d'humanité. Car derrière toute la tension, toute la machinerie scénaristique (qui fonctionne du début à la fin et vous rend très vite accro), il y a des personnages émouvants, à multiples facettes. C'est avec jouissance que l'on voit se délier les éléments de l'affaire à mesure que ceux qui y sont mêlés évoluent, se dévoilent, nous surprenant à chaque fois. Et c'est réalisé d'une manière sobre qui habille le sujet avec tour à tour une distance nécessaire et parfois, une proximité bouleversante. 

State Of Play est aussi bien une interrogation sur l'amitié qu'une interrogation du pouvoir et de ses jeux malsains. C'est une mini-série très riche, écrite avec précision et interprété avec beaucoup de charisme. C'est un thriller impeccable, une belle oeuvre de fiction qui se regarde comme un passionnant film de six heures.